Appel à communications : Colloque International « Didactique de la littérature en classe de FLE Enjeux culturels, linguistiques et pédagogiques »

Colloque à l’Université de Poitiers les 3-4 mai 2018 – Appel à communications jusqu’au 15 novembre 2017

 

Appel à communications – Colloque International

« Didactique de la littérature en classe de FLE

Enjeux culturels, linguistiques et pédagogiques »

 

Jeudi 3 et vendredi 4 mai 2018

UNIVERSITÉ DE POITIERS – Centre FLE – UFR Lettres et Langues

Zone A3 – Bâtiment A

1 Rue Raymond Cantel

86073 POITIERS CEDEX 9

 

En didactique du français, la question de l’enseignement de la littérature a toujours été centrale même si elle a, en tant que champ de recherche, connu des péripéties sémantiques. L’objet littérature est passé de « proto-notion » (Rosier, 2002) à celui de « concept » (Dufays, 2002), préféré plus tard à celui de « notion » (Dufays et alii, 2005). Plus tard encore, Daunay (2007) l’a considéré comme un « paradigme ». Cet éclectisme non figé montre en somme que l’objet littérature, pouvant passer également de « pré-concept » à celui de « concept » (Louichon, 2011), amène à des discussions théoriques qui portent aussi sur le statut des objets à enseigner et les pratiques à mettre en place.

En didactique du FLE, les intérêts pour la littérature comme objet du discours didactique sont autres. Le CECR contribuant partiellement à l’évincer des programmes pédagogiques (Godard, 2015). Morel (2012), plus modérée à ce sujet, souligne que le Cadre, certes, évoque peu la littérature mais ne la néglige pas. Il y est précisé en effet que « les littératures, nationale et étrangère, apportent une contribution majeure au patrimoine culturel commun européen » (CECR, 2001 : 47).

Objet d’apprentissage ou discipline, la littérature est perçue dans un continuum de pratiques culturelles et dans une diversité francophone modifiant les relations entre langue et contenu littéraire. Defays, Delbart, Hammami & Saenen (2014) se sont attelés à la tâche difficile de montrer que le texte littéraire, dans ses origines et ses formes les plus variées, est au cœur des préoccupations contemporaines, autorisant le dialogue des cultures et d’ouverture à l’autre.

C’est dans cette perspective positive que nous souhaitons initier ce colloque international. En s’autorisant à revenir théoriquement, historiquement et pratiquement sur la notion/concept de littérature, les discussions auront pour objectif de servir de pistes de levier pour des approches renouvelées.

Différents axes seront développés :

1.     D’un enjeu pédagogique, la littérature offre la possibilité de développer des compétences de communication et d’interprétation (entre réalité et imaginaire, sensibilité et immunité). Elle prend vie par le texte (participation-distanciation), par les pratiques enseignantes et les profils des apprenants. Lire un texte littéraire pose la question des objectifs, des compétences et des stratégies. Quel usage pédagogique en faire ? Par quels moyens ? Quoi sélectionner ? Comment le présenter ? Le CECR parle de tâche mais comment mettre en place une perspective actionnelle en littérature ? Nous souhaitons proposer une réflexion d’ensemble au service d’une pédagogie innovante. D’un point de vue linguistique, nous nous intéressons à la présence des traits d’oralité au travers des variations lexicales et/ou syntaxiques. Quelles sont leurs applications/implications auprès des apprenants de langue étrangère ?

2.     D’un enjeu culturel, elle permet une compréhension d’autrui voire une intercompréhension où chacun peut rendre compte de ses particularités. D’aucuns s’accordent à dire que les dispositifs méthodologiques portent une attention insuffisante à la compétence interculturelle. D’autant plus que développer une compétence culturelle n’est plus seulement l’apanage des cours de civilisation. Cette dernière peut être acquise à travers l’étude de textes littéraires comme les préoccupations des enseignants le montrent. Des propositions pourraient émaner en ce sens.

Toutes ces questions pourront être saisies dans le cadre d’études empiriques, théoriques ou réflexives.

 

La langue de travail sera le français. Les communications orales seront de 20 minutes suivies d’une période de 10 minutes de discussion. Veuillez noter que les communications pourront faire l’objet d’une publication. Les propositions de communication devront comprendre les éléments suivants : le titre de la communication, un résumé de 250 à 300 mots et une note bibliographique.

 

Calendrier

Mercredi 15 novembre 2017 : Date limite de réception des propositions de communication

Vendredi 15 décembre 2017 : Réponse du comité scientifique aux propositions de communication

Jeudi 3 et vendredi 4 mai 2018 : Colloque International à l’Université de Poitiers.

Les communications débuteront le jeudi à 13h30.

 

Frais d’inscription

50€ pour le colloque. Les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge des communicants

 

Informations et propositions de communications à envoyer :

julie.rancon@univ-poitiers.fr

 

Comité d’organisation

Laurie DEKHISSI – Université de Poitiers

Julie RANCON – Université de Poitiers

Effrosyni LAMPROU – Université de Poitiers

Freiderikos VALETOPOULOS – Université de Poitiers

pour plus d’infos cliquez ici